L’Indonésie vise à créer un réseau de « villages aquacoles ».

Le gouvernement indonésien prévoit de créer plus de 130 « villages d’aquaculture » dans le but de stimuler la reprise économique post-pandémie.

Le ministère de la pêche du pays a déclaré qu’il avait déjà créé six de ces villages et qu’il en ajouterait 130 autres d’ici la fin de 2022, selon un article publié par Mongabay. Les villages cultiveront des produits aquacoles de grande valeur – notamment des crevettes, des crabes et des algues – dans le but de stimuler les exportations nationales, de créer des emplois et de renforcer la sécurité alimentaire nationale.

Bien que les plans aient été largement salués, des inquiétudes ont été exprimées quant à une éventuelle dégradation de l’habitat et à la pollution causée par les fermes – la destruction des forêts de mangroves riches en carbone étant particulièrement préoccupante. Au cours des trois dernières décennies, l’Indonésie a perdu près de la moitié de sa superficie de mangrove, selon le Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR).

Cependant, l’année dernière, le président indonésien Widodo a fixé un objectif ambitieux : replanter des mangroves sur 600 000 hectares de côtes dégradées d’ici 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.